[Situation Ligue] Les 5 Présidents de l'Est répondent...

[Situation Ligue] Les 5 Présidents de l'Est répondent...

C'est à Narbonne que les Présidents de Districts qui ont signé la demande de révocation de l'ensemble du Comité Directeur de la Ligue, ont répondu aux questions de la presse.

C'est Jean Claude Couailles, Président du District Haute Garonne, qui était à la manoeuvre, et a ouvert la soirée en se disant "surpris" des interrogations concernant la révocation puisque "tous les commentaires pointent les dysfonctionnements". Là, d'entrée, un petit sourire coquin me fait comprendre que la conférence de presse finira en débat sympa...

Bref, une courte présentation de la chronologie des faits est faite. Si rapide qu'il était compliqué de suivre pour un non initié, mon confrère de la Dépèche, à mes côtés, ayant toutes les peines du monde à comprendre qui était qui..

J.C. Couailles évoque des "difficultés dès la construction de la LFO", ayant provoqué un courrier des quatre Présidents du LR dès septembre 2016 sur les "difficultés de mise en place de la nouvelle Ligue".

Il précise, par ailleurs, qu'il était contre la mise en place dès le départ, de cellules de travail non communes aux 2 ex-Ligues. En effet, lors des travaux de construction, chaque Ligue avait des cellules de travail identiques qui mettait, après les travaux, leurs idées sur la table : J.C. Couailles, qui souhaitait de suite des cellules avec des membres des deux ex-régions, avait donc refusé de s'associer aux travaux.

A la disparition du Président Martin, il évoque "deux Ligues face à face et une situation ingouvernable" et parle de "deux blocs dos à dos entre les deux anciennes Régions". On notera que J.C. Couailles endosse parfaitement la panoplie du parfait languedocien, aussi clair qu'un transfert du TFC vers MHSC.

Il explique ensuite que devant ce constat, il est apparu que "la révocation était le seul chemin pour que tous les clubs se prononcent sur l'avenir de la Ligue", bien qu'il explique qu'il n'y était pas favorable au départ "mais qu'en l'absence de démission collective mise sur la table par le Président de la Ligue du Football Amateur Marc Debarbat en conseil de Ligue du 3 février, il s'agissait du seul moyen d'arriver à la mise en place d'élections démocratiques.".

Il relate ensuite le premier dépôt d'une demande de révocation, le 16 mars, dont la validité juridique du dépot a été évoqué les 21 et 22 mars, mais qui a été acceptée lors du Comité Directeur plénier du 7 avril. Ce comité directeur avait acté la convocation d'une AG pour le 5 mai, "mais cette assemblée n'a pas été convoquée suite à une décision d'un seul homme, sans aucune base juridique" selon nos 5 hôtes de la soirée.

Alors M. Couailles nous annonce les deux actions du moment :

  • le dépot d'une nouvelle demande de révocation, avec les signatures cette fois ci, de clubs de Ligue pour arriver au nombre des 115 membres de l'AG. Il annonce avoir déjà les signatures et que le dépôt devrait intervenir jeudi par voie d'huissier.
  • un recours au CNOSF, chemin obligatoire vers un éventuel tribunal administratif, déposé le 19 avril, sur l'annulation de la première AG.

Un tour des Présidents est ensuite effectué.

M. Anjolras, Président du 30/48, après un rappel de son parcours personnel et se souvenant d'une première réforme territoriale (d'une ligue Sud-Est allant de Perpignan à Menton vers la LLRF en 1979), celle là, réussie, s'insurge contre "l'annulation intolérable et antidémocratique" de l'AG du 5/5, et contre le fait "qu'encore aujourd'hui, à Castelmaurou, tous les visuels et panneaux sont encore en Ligue Midi Pyrénées de Football". Il se dit par ailleurs choqué du traitement de l'ancien Trésorier Général Paul Bernard Soucasse (arrivé en catimini) "grand professionnel car encore Président de la Commission d'Audit financier de la FFF", "poussé à la démission", et que les cinq "félicitent".

M. Lacour, le local de l'étape, déplore que l'on ne parle pas de football.

J.C. Printant, du District 34, n'a pas tari d'éloges sur J.C. Couailles qu'il a "appris à connaitre dans les cellules de mise en place de la Ligue, notamment les nouvelles compétitions" et assure que les neuf indépendants suivent la démarche des Présidents, MM. Andreu, Gras et Noël étaient d'ailleurs présents lors de cette présentation.

Quant à M. Malla du District 66, il pense "qu'il faut s'en remettre aux voix des Présidents de clubs qui sont des personnes responsables" et "regrette la disparition du Président Martin qui était un homme juste et à l'écoute". Il s'engage clairement sur le fait que "J.C. Couailles est le seul qui a la force de travail et la capacité de prendre les commandes de la Ligue aujourd'hui".

Viennent ensuite les questions, qui ont bien duré une grosse heure entre les Présidents et mon compère Gilius Galinierus de Footpy.fr...

La question de mon collègue est celle que l'on attendait tous, et à engendré un débat ouvert : "quels sont ces dysfonctionnements graves, ces documents ou correspondances cachées dénoncés dans la correspondance aux clubs".

Au début, on est à la limite de la langue de bois, M. Printant réservant le contenu au CNOSF... Et puis, les langues se délient un peu.

Il est évoqué la masse salariale croissante. Je questionne alors l'assemblée sur le fait que les décisions ont été enterinées par tout le conseil de Ligue à Onet-le-Chateau, donc bien avant la disparition du Président. Il est précisé qu'en effet, c'est Guy Glaria qui s'était interrogé sur les très sensibles variations (au moins, les versions se recoupent), mais qu'à l'issue de ce conseil "il avait été décidé que plus aucune augmentation ne devait être actée, hors, quatre permanents ont connu une revalorisation postérieure à ce conseil".

De plus, un audit social en date du 15 janvier dernier alerte les élus sur une masse salariale pouvant mettre en péril la Ligue à moyen terme et, les intervenants insistent, avec un "doute sur la légalité du système actuellement mis en place". 

Enfin, il est précisé qu'il avait été acté qu'un audit sur le Centre Technique Régional devait être commandé, "audit gratuit car effectué par un cabinet deffrayé par la FFF" précise M. Couailles, et "qu'à ce jour, malgré nos demandes répétées à tous les conseils de Ligue, il n'a toujours pas été mis en place".

En ce qui concerne le changement éventuel des statuts, et le vote des clubs de Districts, les signataires pensent que faire voter tous les clubs serait trop couteux et obligerait les clubs à de trop lointains déplacements. En gros : trop cher, trop loin, trop grand, statut quo. M. Malla concède quand même "qu'on verra plus tard'.

Sur l'annexe 5, et le retropédalage de l'uniformisation des tarifs et droits sur l'ensemble de la Ligue, M. Anjolras est questionné sur sa demande de retirer l'annexe 5 de l'ordre du jour de Castanet Tolosan et là, il monte dans les tours : "je m'inscris en faux et n'ai jamais demandé de retirer ça". Moment de gène et ambiance, il fallait bien que ça monte un peu en pression, mais, on doit vous l'avouer : on a trouvé nos cinq interlocuteurs réactifs et posés.

Concernant le courrier caché, il s'agissait d'un courrier reçu à la Ligue le 5 avril de la main de Marc Debarbat, Président de la LFA, qui précisait le déroulement préconisé d'une AG à venir avec, dans l'ordre :

  1. Vote de la révocation
  2. Si non révoqué, proposition aux votes de M. Glaria
  3. Si révoqué, mise sous tutelle

Ce courrier arrivé le 5 avril, n'a pas été présenté au Conseil le 7 avril. Là c'est MM. Charrançon et Thevenin (secrétaire général) qui prennent un tacle à la Cahuzac...

Mais quand on interroge sur le fait que ce n'est pas M. Charrançon mais bel et bien M. Glaria qui est le candidat désigné, M. Anjolras s'interroge sur le fait "qu'un président qui ne connait les instances que depuis deux ans n'a aucune légitimité", qu'il est tout simplement le prête-nom de M. Charrançon dans le cadre d'un coup monté, et le Président Printant de dire que le 17 Février, au moment du vote : "un candidat m'a proposé un programme, le second, un arbre généalogique". Pan...

Ce qui promet que personne cet été ne partira en camping ensemble dans ce conseil de Ligue. Suite au prochains épisodes...

Cyril

MM. Anjolras, Lacour, Couailles, Printant, Malla s'affichent soudés et solidaires

Mis à jour le jeudi 3 mai 2018 03:54

Partenaires

Votre espace privé

La Région Occitanie

Cliquez le visuel ci dessous pour consulter le site officiel de notre nouvelle Région


Consultez aussi...